Généalogie des familles Crépeau

Dans la descendance de Maurice Crépeau

Fleurimont (Estrie QC CA)



 


Notes:

Origine et signification

Il est à noter que cette ville n'existe plus depuis le 1er janvier 2002. En effet, à cette date, les villes de Fleurimont, de Bromptonville, de Lennoxville, de Rock Forest et de Sherbrooke ainsi que les municipalités d'Ascot et de Deauville se regroupaient pour consituer la nouvelle ville de Sherbrooke à laquelle a aussi été annexée la majeure partie de la municipalité de Saint-Élie-d'Orford. L'appellation Fleurimont a toutefois été préservée et elle identifie maintenant un arrondissement correspondant, pour la majeure partie, au territoire de l'ancienne ville du même nom. Le texte qui suit est celui qui avait été rédigé pour décrire l'ancienne ville de Fleurimont. La municipalité d'Ascot-Nord, ainsi dénommée parce qu'elle était située au nord du canton d'Ascot, fut créée en 1937, dans la région de l'Estrie, tout près de la ville de Sherbrooke et de la rivière Saint-François. Or, pour éviter toute confusion entre la municipalité du canton d'Ascot et celles d'Ascot Corner et d'Ascot-Nord, la dénomination était modifiée en Fleurimont en 1971. Cette appellation rappelle une famille française dont l'ancêtre, Nicolas-Joseph de Noyelle de Fleurimont (Quimper, France, 1695-1761), arrive au Canada vers 1710. Officier de la marine française, il fut commandant de différents postes militaires. Après la Conquête, il retourne en France, laissant ici son fils Pierre-Philippe de Noyelles de Fleurimont. L'aspect vallonné du site a, de plus, justifié le choix de Fleurimont comme dénomination. L'importance des fleurs pour les Fleurimontois est soulignée par l'existence d'un secteur de la ville où les rues portent des noms de fleurs. L'expansion démographique s'est effectuée avec lenteur puisque en 1941 on comptait à peu près le même nombre d'habitants que dix ans plus tard, à cause de la décision de Sherbrooke d'annexer une partie du territoire de sa voisine, située dans sa proche banlieue. D'ailleurs Fleurimont s'est développée comme partie de l'agglomération de Sherbrooke. Toutefois, en mai 1992, les autorités municipales considérant le caractère largement urbanisé du territoire et l'importance de la population, 14 600 habitants, sollicitaient le statut de ville, officiellement accordé en juillet 1993. En 1915, un modeste ermitage connu comme le Sanctuaire de Beauvoir était créé à cet endroit et allait accéder au statut de paroisse en 1953. Consacrés au Sacré-Cœur, ces lieux accueillent nombre de pèlerins. Fleurimont constitue surtout un lieu de commerce et de services. Voir : Ascot (canton).

Source: http://www.toponymie.gouv.qc.ca

Dernière modification: 2017/02/11

Latitude: 45.4099007278055, Longitude: -71.8492913243972


Décès

Résultats 1 à 5 de 5

   Nom, Nom donné(s)    Décès    ID personne 
1 CÔTÉ, Cécile  3 oct 1989Fleurimont (Estrie QC CA) I35609
2 CRÉPEAU, Gabrielle  15 mars 1995Fleurimont (Estrie QC CA) I7513
3 DESJARDINS, Jacqueline  22 sept 1989Fleurimont (Estrie QC CA) I5239
4 SAINT-ONGE, Charles  19 sept 1981Fleurimont (Estrie QC CA) I19695
5 SAVARD, Denise  7 oct 2006Fleurimont (Estrie QC CA) I29616